Recherche

Chaires détenues par les membres

Chaire de recherche du Canada en biogéochimie des éléments traces

Montant :
1 000 000,00$
Date de début :
juin 2011
Date de fin :
mai 2021
Axes associés :
  • Axe Usages de l'eau
    Thématique 1 : Besoins et usages de l’eau des villes
  • Axe Usages de l'eau
    Thématique 2 : Usages de l’eau pour la production primaire
  • Axe Usages de l'eau
    Thématique 3 : Usage de l’eau en production secondaire
  • Axe transversal : Gouvernance et gestion
    Thématique 2 : Risques et les perturbateurs principaux de la gouvernance
Chercheur impliqué :
Claude Fortin
Description :
Les règles de protection de l’environnement évoluent dans le temps, et ce, grâce aux connaissances acquises lors de travaux de recherche. Plusieurs activités humaines peuvent mener à l’introduction dans les écosystèmes aquatiques de contaminants tels que les métaux (ex. : exploitation minière, transformation, recyclage). Afin d’évaluer le risque écologique lié à ces activités, il faut caractériser les entrées d’un contaminant dans le milieu récepteur, puis caractériser l’exposition des organismes indigènes à cette substance, de même que ses effets. Claude Fortin, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biogéochimie des éléments traces, cherche à mieux comprendre et à prédire la bioaccumulation de métaux en milieu aquatique. Ses travaux visent trois objectifs précis. M. Fortin veut poursuivre le développement de techniques analytiques permettant de doser l’ion métallique libre dans le milieu naturel, par exemple un lac ou une rivière. Il cherche également à élucider certains liens entre les formes chimiques d’un métal (spéciation) ainsi que la composition du milieu récepteur et son accumulation chez les organismes. Finalement, il souhaite mieux comprendre le devenir des métaux une fois qu’ils ont été assimilés. M. Fortin et son équipe de recherche utilisent une approche intégrée du continuum milieu extracellulaire-intracellulaire lors de l’exposition des organismes aquatiques à des contaminants métalliques. Pour ce faire, ils se concentrent sur les algues phytoplanctoniques comme organisme-cible. Les travaux de M. Fortin contribueront à améliorer les outils servant à prévoir les impacts des métaux sur les cours d’eau. Ces outils sont essentiels au travail des gestionnaires environnementaux des secteurs publics et privés afin d’assurer une protection adéquate des milieux aquatiques; ils permettront également d’ajuster les normes de rejet en fonction des caractéristiques du milieu récepteur.

Chaire de recherche du Canada en droit de l'environnement

Montant :
1 400 000,00$
Date de début :
septembre 2012
Date de fin :
septembre 2019
Axe associé :
  • Axe transversal : Gouvernance et gestion
    Thématique 3 : Objectifs et outils de gouvernance
Chercheurs impliqués :
Paule Halley, Paule Halley
Description :
Créée à l'automne 2002, la Chaire de recherche du Canada en droit de l'environnement (CRCDE) de l'Université Laval est devenue une chaire de niveau 1 à l'automne 2012, faisant foi de sa renommée internationale. La CRCDE a pour objectifs : de participer au développement des connaissances juridiques en matière d'environnement et de développement durable; d'encourager le renforcement des lois et réglementations efficaces; de favoriser la formation dans le secteur du droit de l'environnement; et d'innover sur le plan juridique en contribuant à la construction d'un droit de l'environnement qui soit efficace, légitime et effectif et qui s'inscrive dans la mise en oeuvre du développement durable et cela, au niveau de la gouvernance territoriale et des ressources naturelles. La Chaire de recherche du Canada en droit de l'environnement est un carrefour de recherche multidisciplinaire sur les aspects juridiques internationaux, transnationaux et nationaux de la protection environnementale qui intéressent le Canada et le Québec. Elle se positionne d'ailleurs entre les traditions juridiques anglo-saxonnes et romano-germaniques.

Chaire de recherche du Canada en eau et urbanisation

Montant :
1 000 000,00$
Date de début :
mai 2011
Date de fin :
mai 2021
Axes associés :
  • Axe Usages de l'eau
    Thématique 1 : Besoins et usages de l’eau des villes
  • Axe transversal : Gouvernance et gestion
    Thématique 3 : Objectifs et outils de gouvernance
Chercheurs impliqués :
Kathryn Furlong, Kathryn Furlong
Description :
La Chaire de recherche du Canada en eau et urbanisation a été créée en mai 2011 et est tenue par Kathryn Furlong au Département de géographie à l'Université de Montréal. La Chaire de recherche du Canada en eau et urbanisation a été proposée dans la reconnaissance des défis importants auxquels font face les municipalités à travers le monde en matière de l’approvisionnement en eau potable qui est à la fois fiable et équitable. L'Organisation mondiale de la santé estime que 860 millions de personnes dans les pays en voie de développement n'ont pas accès à l'eau potable. Au même moment, dans les pays à revenu élevé comme le Canada, les systèmes d’aqueducs et d’égouts font face à des défis qui incluent l'effondrement des infrastructures, l'insuffisance des recettes, et l'utilisation inefficace de l'eau. Avec ces dilemmes à l'esprit, la Chaire de recherche du Canada en eau et urbanisation examine les dispositions de la gouvernance et les modèles de services qui défient les notions largement répandues envers la façon dans laquelle les services devraient être fournis, les groupes qui devront être impliqués, les rôles des municipalités, et l'accessibilité des services dans les zones rurales et les quartiers à faible revenu.

Chaire de recherche du Canada en hydroclimatologie statistique

Montant :
1 400 000,00$
Date de début :
juin 2018
Date de fin :
juin 2025
Axe associé :
  • Axe Disponibilité de l'eau
    Thématique 2 : Régime hydrométéorologique sous changement climatique
Chercheur impliqué :
Taha Ouarda
Description :
Comprendre notre climat et son lien avec l’eau, l’énergie et la santé publique. Objet de la recherche : Estimer les variables hydroclimatiques afin de réduire les risques de catastrophes naturelles, d’évaluer le potentiel d’énergies renouvelables et de modéliser l’impact sur la santé publique.

Chaire de recherche du Canada en mesure de l’impact des activités humaines sur les changements climatiques

Montant :
600 000,00$
Date de début :
septembre 2020
Date de fin :
août 2025
Axes associés :
  • Axe Disponibilité de l'eau
    Thématique 2 : Régime hydrométéorologique sous changement climatique
  • Axe transversal : Gouvernance et gestion
    Thématique 2 : Risques et les perturbateurs principaux de la gouvernance
Chercheur impliqué :
Annie Levasseur

Chaire de recherche du Canada en modélisation de la qualité de l'eau

Montant :
1 400 000,00$
Date de début :
avril 2013
Date de fin :
mars 2020
Axe associé :
  • Axe Usages de l'eau
    Thématique 1 : Besoins et usages de l’eau des villes
Chercheurs impliqués :
Peter Vanrolleghem, Peter Vanrolleghem
Description :
Plusieurs étudiants gradués, postdoctorants et professionnels de recherche effectuent des études multifacettes dans lesquelles les modèles sont l'élément clé. La recherche focalise sur les aspects méthodologiques de la collecte et de l'évaluation de la qualité des données, du développement de nouveaux modèles. Le tout est fait pour améliorer les approches de modélisation, optimiser des systèmes d'eau sur la base de modèles, et développer des logiciels qui supportent ces études.

Chaire de recherche du Canada en modélisation de systèmes hydro-environnementaux complexes

Montant :
500 000,00$
Date de début :
septembre 2018
Date de fin :
septembre 2023
Axe associé :
  • Axe Disponibilité de l'eau
    Thématique 1 : Simulation intégrée de la quantité et de la qualité
Chercheurs impliqués :
Ahmad Shakibaeinia, Ahmad Shakibaeinia

Chaire de recherche du Canada sur l'hydrogéologie quantitative des milieux poreux fissurés

Montant :
1 000 000,00$
Date de début :
septembre 2008
Date de fin :
août 2018
Axe associé :
  • Axe Disponibilité de l'eau
    Thématique 1 : Simulation intégrée de la quantité et de la qualité
Chercheurs impliqués :
John Molson, John Molson
Description :
Plus de 10 millions de Canadiens dépendent directement des eaux souterraines pour s’approvisionner en eau potable. Malheureusement, la surexploitation et la contamination menacent de plus en plus les réserves. Cela nécessite donc d’instaurer des stratégies pour préserver cette ressource cachée, vitale pour l’économie du pays, les écosystèmes naturels et la santé des Canadiens. Les recherches de la Chaire de recherche du Canada sur l’hydrogéologie quantitative des milieux poreux fissurés, portent sur l’amélioration de la capacité des chercheurs à prédire l’écoulement des eaux souterraines et de leurs contaminants. Plus particulièrement, John Molson crée des modèles mathématiques informatiques capables de reproduire les lois de la physique régissant l’écoulement des eaux souterraines et de leurs contaminants dans les systèmes hydrogéologiques fissurés. Il utilise ensuite ces modèles mathématiques pour évaluer de nouvelles technologies de dépollution des eaux souterraines contaminées et pour prédire les risques de nouveaux contaminants environnementaux ainsi que l’incidence des changements climatiques sur les eaux souterraines. Les travaux de M. Molson permettront d’élaborer des stratégies plus efficaces de protection, de gestion et de dépollution des eaux souterraines, utiles aux collectivités ainsi qu’aux secteurs des mines, du pétrole et de l’élimination des déchets. Les stratégies pourront également servir dans le cadre de consultations en matière d’environnement (particulièrement en lien avec la dépollution et l’approvisionnement dans un contexte nordique).

Chaire de recherche du Canada sur la dynamique des contaminants microbiens dans les sources d'approvisionnement en eau

Montant :
1 000 000,00$
Date de début :
septembre 2007
Date de fin :
novembre 2018
Axes associés :
  • Axe Usages de l'eau
    Thématique 1 : Besoins et usages de l’eau des villes
  • Axe transversal : Gouvernance et gestion
    Thématique 2 : Risques et les perturbateurs principaux de la gouvernance
Chercheurs impliqués :
Sarah Dorner, Sarah Dorner
Description :
Le traitement de l'eau potable a permis de considérablement réduire le nombre de maladies d'origine hydrique dans les pays développés. Pourtant, plusieurs grandes épidémies se sont toutefois répandues et toutes étaient liées aux sources municipales d'alimentation en eau potable. Qui plus est, plusieurs d'entre elles ont suivi de fortes périodes de précipitation. On a lié aux conditions environnementales la présence d'entéropathogènes (c. à d. de bactéries pathogènes dans l'intestin) et d'autres contaminants microbiens dans l'eau. En effet, des bactéries photosynthétiques appelées « cyanobactéries » ont été observées en nombre croissant dans les eaux de surface et l'exposition à leurs toxines a entraîné la mort chez les animaux et l'être humain. À titre de titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la dynamique des contaminants microbiens dans les sources d'approvisionnement en eau, Sarah Dorner travaille à la mise au point de modèles informatiques afin de comprendre les processus fondamentaux servant à expliquer le transport et le devenir des contaminants microbiens présents dans l'eau, et ce, dans des conditions environnementales changeantes. À l'aide d'instruments de pointe, elle mesure ces contaminants et cherche à comprendre comment les conditions météorologiques et l'activité humaine affectent la qualité de l'eau contenue dans les bassins d'alimentation. Par sa recherche, Mme Dorner contribuera à mieux faire comprendre les procédés qui entraînent la contamination microbienne des sources d'approvisionnement en eau. Elle développera également de nouveaux modèles pour aider à protéger les réserves d'eau potable.

Chaire de recherche industrielle du CRSNG en conservation et en restauration des sols organiques cultivés

Montant :
1 657 339,00$
Date de début :
juin 2018
Date de fin :
avril 2023
Axe associé :
  • Axe Usages de l'eau
    Thématique 2 : Usages de l’eau pour la production primaire
Chercheur impliqué :
Jean Caron
1 2